Branche originaire de l’OISE

Publication datée du 14 janvier 2012 § 0 commentaires

Les plus anciennes personnes portant le patronyme CORMON de cette branche sont, pour l’instant, originaires du Département de l’OISE.La plupart ont résidé dans la Commune de FRANCIERES.

Vers 1830, un de ces CORMON de Francières s’est installé dans la Commune de REMY , aussi, dans l’Oise.

D’autres se sont installés à RÉMY, à COMPIEGNE, à PRONLEROY, etc…, mais la plupart sont restés dans l’OISE.

D’autres sont partis à Compiègne , à Pronleroy,etc…mais presque toujours dans l’Oise.

« La Commune de FRANCIERES qui comptait au dernier recensement un peu moins de 530 Habitants se situe dans la Région de PICARDIE, dans le département de l’Oise. Elle est limitrophe de la commune d’ESTRÉES SAINT-DENIS qui est le chef-lieu de Canton, à 16 kms de COMPIEGNE qui est la Sous-Préfecture et à 45 kms de BEAUVAIS qui est le Chef-lieu du Département de l’OISE.

Elle borde l’ancienne voie romaine qui reliait Lutèce à Lille, remplacée depuis par la N17

La Commune de FRANCIERES compte un grand nombre de sites et monuments étant donnée sa superficie:

une villa gallo-romaine, dont il ne reste que les fondations enterrées. Elle s’étend tout de même sur une surface longue de 340 m sur 160 m de large;

une motte féodale sur lequel fut construit le premier château en bois de Francières;

un château, dont on ne connaît que très peu de choses si ce n’est qu’il possédait deux tours;

une fontaine qui fut un lieu de pèlerinages et de processions jusqu’à ce que le temps et les dégradations aient eu raison d’elle;

et enfin, un élément qui a été très important dans la vie de Francières, la Sucrerie et Distillerie, fabrique de sucre de betteraves, construite en 1829 et désaffectée en 1969. Elle est à l’inventaire des Monuments Historiques entre autres grâce au fait qu’elle soit la dernière représentante en Europe de ce qu’était l’industrie du sucre de betteraves à ses débuts. » (Article relevé sur Wikipédia).

En ce qui concerne cette Sucrerie on peut trouver sur Internet des informations intéressantes sur ce qu’est devenue cette Fabrique. Elle a été restaurée et est devenue un Musée.

Voir la généalogie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu'est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement la publication intitulée Branche originaire de l’OISE publiée sur le site Mes recherches.

meta