Ma branche CORMON, originaire de BRAILLY-CORNEHOTTE (80)

Publication datée du 19 décembre 2011 § 0 commentaires

 

Cette branche  des CORMON me concerne directement. En effet, ces personnes sont mes ascendants. En l’état de mes recherches les individus les plus anciens portant ce patronyme sont originaires de cette petite Commune de la Somme, dans le Canton de Crécy-en-Ponthieu : BRAILLY-CORNEHOTTE.

C’est un petit village de 240 habitants dans le Canton de Crécy-en-Ponthieu, du Département de la Somme. Situation géographique. Nous y trouvons un château qui fut construit entre 1770 et 1775 à la demande d’Antoine-Joseph de MAISNIEL de BRAILLY, sur les plans qui seraient dus à GABRIEL.

Jean-Pierre CLARIS de FLORIAN y écrivit quelques unes de ses fables. Le château est formé d’un corps de logis surmonté d’un étage en attique et flanqué de deux ailes en retour. La brique domine et les chaînages des angles sont en harpe.

Il existait à BRAILLY, au lieu dit BELINVAL, une ancienne Commanderie du Temple dont il ne subiste aucun vestige. Cette Commanderie est évoquée sur le site Internet « Les Templiers et les Croisades: Devenir Frère du Temple« .Le chapelain (d’une Commanderie) pouvait être en même temps curé de la paroisse voisine de la Commanderie; souvent les Templiers avaient le patronage avec la cure. C’était une charge pour eux: ils devaient donc avoir certains profits. Ainsi la maison de BELINVAL dont le chatelain était curé de BRAILLY, ayant le patronage de cette paroisse, devait pourvoir et entretenir le choeur de l’église de BRAILLY, payer la moitié de toutes les choses nécessaires au culte. En revanche les Templiers de BELINVAL avaient droi à la moitié de toutes les aumônes faites à cette église.

 Le plus ancien ancêtre auquel je suis remonté dans l’état-civil de cette Commune, c’est

Adrien CORMON, qui serait né aux alentours de 1680. Son père Antoine serait décédé avant 1704.

La première fois que l’on voit apparaître sa signature c’est en 1703 en tant que Clerc de la Paroisse. Il devait savoir écrire déjà à cette époque-là. A partir de 1704, il signe de nombreux actes en tant que magister ou maître d’école. En 1706 il est mentionné également comme Marguillier.

Adrien CORMON

Signature d’Adrien CORMON en 1703

Il s’est marié une première fois le 21 Octobre 1704 toujours à Brailly-Cornehotte avec Françoise PORQUER avec qui il aura deux enfants:

Marie Jeanne, née le 19 janvier 1706 à Brailly-Cornehotte, mariée en ….à Pierre DUFAY, décédée le 25 juillet 1752 à Brailly-Cornehotte

Adrien, né le 17 décembre 1707 à Brailly-Cornehotte, mariée à ….avec Louise FLET, Tourneur et lui aussi Clerc de la Paroisse, décédé le 03 décembre 1775 à Brailly-Cornehotte.

Je fais partie de cette banche.

De son second mariage avec BOUCHER Marie-Charlotte, (pas trouvé la date de ce mariage), il aura cinq enfants:

Marie-Charlotte née  en 1726, mariée le 18 janvier 1752 à MACQUET Jean, décédée le 15 mars 1804 à Brailly-Cornehotte;

Jean Baptiste, né en 1728, marié le 14 novembre 1752 à POIX Marie Magdeleine, fécédé le 15 mai 1785 à Brailly-Cornehotte;

André, né en 1731, marié le 30 juin 1782 avec CAGNARE Marie Colette, décédé le 12 mars 1806 à Brailly-Cornehotte;

Pascal, né en 1734, marié le 08 février 1763 à MAILLET Marie Anne, décédé le 21 septembre 1810 à Brailly-Cornehotte;

Louis, en 1736, marié le 28 janvier 1766 à GUILBAUT Marie Josèphe, décédé lez 24 avril 1814 à Brailly-Cornehotte.

 

Pour accéder à mon arbre généalogique et à cette branche, cliquez ici ( lien externe vers le portail généalogique GENEANET.ORG ) !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu'est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement la publication intitulée Ma branche CORMON, originaire de BRAILLY-CORNEHOTTE (80) publiée sur le site Mes recherches.

meta